Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted on Mar 21, 2012

Partir à la découverte de Paris et de ses secrets méconnus

Partir à la découverte de Paris et de ses secrets méconnus

Tout le monde connaît Paris, la capitale de la France et la ville la plus peuplée du pays. Cette dernière est bien connue pour ses monuments historiques, j’y ai d’ailleurs passé de merveilleux moments.   La fontaine du Palmier La fontaine du Palmier est particulière dans le sens où elle ressemble à une colonne avec des feuilles de palmiers tout en haut, c’est la raison pour laquelle elle se nomme ainsi. Placée au centre de la place du Châtelet, cette construction a été lancée en 1806 dans le but d’apporter de l’eau potable aux parisiens.   Le musée des arts et métiers Installé dans le IIIème arrondissement, le musée des arts et métiers a été crée en 1794 et est tout simplement extraordinaire. En effet, il n’abrite pas moins de 60 000 objets qui sont tous aussi passionnants les uns que les autres, sans compter les nombreuses photographies.     Le Palais Brongniart Autrefois appelé Palais de la Bourse, le Palais Brongniart se trouve dans le II ème arrondissement, plus particulièrement dans le quartier Vivienne. Cet endroit est aujourd’hui utilisé pour organiser des séminaires, des conférences, des dîners, des congrès… et pour beaucoup d’autres choses encore.   Le moins que l’on puisse dire est que Paris ne manque pas de lieu à visiter, c’est la destination parfaite pour un petit week-end relaxant en famille ou entre amis.  

10 Comments

  1. Je me souvient avoir visité Paris grâce au copain de ma cousine. Je n’avais de Paris que la vision de la porte de St Ouen et le 13éme. J’y venais pour des compétition de boxe.

    J’ai été surpris de voir que Paris pouvait être jolie quand on connait les coins. C’était juste avant mon voyage au Vietnam. Nous avons commencé près de la gare d’Austerlitz et nous avons fini près de la tour Eiffel.

    Très bonne promenade.

    • Tu as fait la ballade le long des quais de Seine ?
      C’est l’une de mes préférées à Paris, surtout l’été en fin de journée quand la nuit commence à tomber.

      Ce que j’aime avec cette ville c’est qu’elle se renouvèle en permanence. En 20 ans, certains quartier ont profondément changé.

      Sinon, même si les touristes ont tendance à se concentrer sur 4-5 arrondissements, je conseille aux gens qui veulent humer le vrai Paris de monter vers le nord (18e Arr) puis de partir vers l’est (20e), de redescendre ensuite par le Canal Saint Martin vers le 11e puis de poursuivre vers le 12e et 13e.
      Vous verrez peux-être moins de beaux monuments mais je peux vous assurer que vous découvrirez des endroits magiques.

      • Bonjour Fabrice

        Je me suis déjà promené sur les quais de Seine mais sans plus, je devrais sans doute le faire. Pour les quartiers qui ont changé, tu veux dire la population ou l’architecture? Car j’ai en tête l’image d’un Paris atemporel façonné par le baron Haussman.

        Sinon merci pour ton conseil de promenade, Fabrice. j’essaierai d’amener une charmante demoiselle faire cette balade avec moi quand je serai en France 🙂

        A bientôt

        Martin

        • Hello Martin,

          Je te conseille en effet de retenter l’expérience de la ballade en bord de Seine. Si tu as quelques heures devant toi, cela vaut la peine d’inclure dedans la visite de l’ile Saint Louis.

          Sinon quand je parle de renouvèlement de la ville, c’est surtout au niveau de l’architecture.
          Si tu prends un arrondissement comme le 12e, il a du se renouveler au moins de 50% en 20 ans. Des coins comme Bercy ou Saint Elilion ont été quasiment rasés et reconstruits. Je trouve personnellement le résultat plutôt concluant.

          La population change aussi, mais ce n’est pas spécialement une bonne chose. Avec l’envol des prix immobiliers à Paris, les classes moyennes ont en effet tendance à quitter la ville.
          C’est dommage car c’est le brassage des classes et des communautés qui permet à une cité d’être vraiment dynamique.

          Mais fort heureusement il reste encore quelques quartiers qui résistent à l’envahisseur bobo 😉

          • Bonjour Fabrice

            OK, merci pour le conseil de balade dans Paris 🙂

            Par ailleurs, j’ignorais que Paris changeait pas mal, car pour moi, chaque fois que j’allais dans Paris, je tombais sur des bâtiments Haussmanniens un peu a-temporel à l’exception de quelques îlots plus modernes comme Beaubourg, les gratte-ciel du 15ème le long de la Seine…

            C’est bien que Paris se renouvelle, espérons qu’elle garde son âme… Pour les flambées de l’immobilier, c’est vrai que les prix sont tels que Paris se boboïse et n’attire plus que les riches, les étudiants, et quelques personnes modestes mais aidées (HLM…)

            Pour les quartiers pas encore bobo, tu penses à quoi? Merci pour ton commentaire et à bientôt 🙂

            Martin

  2. Bonjour Kevin

    Tu combattais ou tu regardais des combats? Sinon tu as raison: si la tour Eiffel, les champs Elysees ou le Louvre sont sympa, c’est aussi sympa de sortir des sentiers battus pour sentir la vraie atmosphère parisienne 🙂

    Pour le Viet nam, tu as bien aimé car j’aimerais bien faire un tour dans le coin du temps que je suis en Chine.

    A bientôt 🙂

    Martin

  3. Hello Martin,

    Pour répondre à ta question sur les quartiers non bobo, je dirai que le 18e et 20e sont encore assez populaires.
    Mais à moins d’un retournement du marché immobilier, ils devraient finir eux aussi par sombrer à terme dans le côté obscur de la bobotéïsation.
    A titre d’exemple, un 80m2 dans le 18e se vend actuellement autour des 450 000€ (sans compter les travaux).
    A ces tarifs là, les classes moyennes ne peuvent pas suivre.

    Mais bon, je m’égare. Paris est une ville magnifique, qu’il faut absolument visiter et revisiter.

  4. Bonjour Fabrice

    Justement, c’est en général ce que j’entends Or, j’ai un peu de mal à dire ce mot là car avec un immobilier autour de 6 000€ du m² (même il y a quelques années, c’était déjà cher), comment peut-on encore dire que le quartier est populaire? IL y a encore des ouvriers ou des employés qui vivent là bas?

    – Car pour reprendre ton exemple, si on emprunte 80% avec un apport initial de 20%, sur 20 ans à 4% d’intérêt:

    – 80m²: Emprunt de 360 000€, soit 2 168€ par mois à rembourser. Il faut que le couple gagne 6 000 à 8 000€ par mois. En gros, cadre et cadre.

    – 40m²: Emprunt de 180 000€, soit 1 084€ par mois. Il faut qu’un couple gagne 3 300€ par mois. Des classes moyennes peuvent se loger, à condition qu’ils n’aient pas une trop grande famille et parviennent à avoir 45K€ d’apport initial.

    – 20m²: Emprunt de 90 000€, soit 542€ par mois. Il faut gagner au moins 1 600€ par mois. Pour un célibataire, cela veut dire un cadre débutant ou une profession intermédiaire. Pour une couple, on tombe effectivement sur des gens modestes (moins d’un Smic chacun) mais faut le vouloir, emprunter pour 20 ans pour un studio quand on est un jeune couple…

  5. Pff, tu ne pourras pas dire que c’est moi qui entretient le HS 😉

    En fait il faut bien distinguer la situation actuelle de l’immobilier parisien de ce qu’était Paris il y a seulement 15 ans-20ans.

    De nos jours c’est clairement du n’importe quoi et si on continue sur ce rythme il n’y aura bientôt que des CSP+ qui vivront dans la capitale.

    Mais courant des années 80-90 il était encore possible en tant que primo accédant de s’acheter un petit studio dans un quartier côté (pas top non plus) et un T2/T3 dans des quartiers un peu plus populaires.

    Et si on remonte encore avant, certains arrondissements périphériques étaient considérés par les parisiens comme de la petite banlieue, donc peu attractifs. C’est dans ces quartiers qu’on été construit pas mal de logements sociaux mais aussi des immeubles plus modernes et plus haut que les immeubles Haussmanniens. On les appelle les arrondissements dortoirs car il s’y passe moins de chose, sauf que c’est là où jusqu’à présent la mixité sociale et ethnique était la plus fort et c’est là que le cœur de Paris bat encore.

  6. Bonjour Fabrice

    Et encore, Paris peut encore monter… A Hong-Kong, on atteint les 15 000 à 25 000€ du m²… Je ne sais dire pourquoi il y a une bulle au niveau mondial, mais ca devient un peu HS en effet.

    Je vois pour Paris. On verra dans 15 à 20 ans si Paris est devenu un gigantesque musée ou si la ville bouge toujours… 🙂

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.