Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted on Jan 30, 2012

Eygalières en provence

Eygalières en provence

Le village d’Eygalières se situe au coeur de la Provence dans un décor plongé entre garrigues et champs de lavandes entouré d’une palanqué d’oliviers d’où la beauté des paysages.

En effet ce village provençal fait partie de la commune du Parc Naturel Régional des Alpilles avec ses monuments historiques datant du XIIe siècle mais également pour ses domaines viticoles.

La chapelle St Sixte

Cette image est classée parmi les plus connues des photos de la Provence.

Une chapelle située à la sortie du village et se dressant fière comme pour brandir son clocher de par les massifs qui la soutiennent.

Elle a également fait l’objet d’un récit cinématographique notamment dans le dernier film réalisé par Daniel Auteuil en avril 2011 (la fille du puisatier) d’après l’oeuvre de Marcel Pagnol.

Cette chapelle romane est inscrite au titre des monuments historiques depuis le 15 juillet 1971

Le jardin de l’alchimiste

Ce magnifique parc résulte de visites aux souvenirs indélébiles, conçu en forme de labyrinthe cet espace fleuri se présente en plusieurs parties par des carrés de plantes appelées les plantes magiques d’après l’imagination populaire et séparées par différents cours d’eau.

On pourrait s’y perdre comme étant une transition vers la nouvelle terre celle du jardin.

La création de ce paradis terrestre a été effectué en 1997 par Arnaud Maurières et Eric Ossart deux paysagistes et concepteurs du jardin de Cluny à Paris et du jardin des paradis à Gordes sur ciel dans le Tarn.

La chapelle des petinents

À l’intérieur de cette sublime bâtisse qui plus est très réputée se trouve le musée Maurice Pezet.

Un musée contenant diverses archives communales et départementales datant du Moyen-Âge et de l’époque moderne suivi d’une exposition de photographies très anciennes ainsi que des outils agricoles signés de la même ancienneté.

Il y a également des témoignages préhistoriques concernant toute la région d’Eygalières.

Le refuge de Jean Moulin

Cette visite s’adresse plus précisément aux passionnés d’histoire mais surtout à ceux qui n’ont pas peur de marcher car l’endroit est quelque peu isolé.

La trace de Jean Moulin pour ceux qui ne le savent pas débuta sur la route de St Andiol pour passer ensuite à Eygalières à cet endroit même où il passa la nuit du 2 au 3 janvier 1942 à la suite de son parachutage à Mouriès.

Ainsi son chemin de la liberté marquera à jamais son parcours comme étant un symbole pour s’achever à Salon de Provence. Eygalières restera ce vieux village provençal des plus réputés de par son aspect architectural et qui ne cesse de combler par sa beauté tous les amoureux de vieilles pierres.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.