Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted on Nov 24, 2011

City-Trip à Prague

City-Trip à Prague

Avec l’essor des vacances courtes, le phénomène de « city-trip » prend de l’ampleur, et de nombreuses villes comme Londres, Barcelone, Madrid, Rome, Budapest, ou encore Prague sont de plus en plus visitées

Ayant visité Prague en 2009 durant un week-end de 4 jours, et ayant eu l’occasion de discuter avec un ami français sur cette ville, très animée et très libérale – l’Amsterdam de l’Est, j’ai envie de revenir sur cette ville au travers de cette article.

Comment aller à Prague ?

En voiture :

Prague n’est qu’à 600 kilomètres de Strasbourg, l’équivalent de Paris/Montélimar. Se rendre à Prague en voiture est facile, d’autant plus que les autoroutes allemandes sont gratuites et permettent de rouler vite. En revanche, mieux vaut avoir une marge de sécurité, car les bouchons sont fréquents en Allemagne : 3 heures de perdues en rentrant d’Autriche en 2005, 3 heures de perdues en rentrant de Prague, 1 heure de perdue en rentrant d’Europa-Park.

En bus

Les bus Eurolines permettent de rejoindre facilement la ville aux 100 clochers, dès 35€ l’aller/retour (prix trouvé en faisant une simulation pour septembre prochain)

En avion

La capitale tchèque a le plus gros aéroport des pays d’Europe de l’Est. Il est donc assez facile de trouver un vol Prague pas cher, avec notamment des compagnies comme Easy Jet , qui vous propose dès allers/simples dès 30 euros. Wizz Air, bien connue pour ses tarifs agressifs pour les pays d’Europe de l’Est (ex : à partir de 20€ l’aller/retour Paris/Wroclaw) ou encore Transavia, la filiale low-cost du groupe Air France-KLM. De quoi visiter la Pologne et rejoindre Prague en bus, située à 250 km de là par exemple.

Note : L’aéroport est relié au centre-ville grâce aux lignes de métro.

Où dormir à Prague ?

Hôtels

Prague est réputée pour être une ville pas chère. Cela étant, difficile à dire pour moi étant donné que j’ai dormi gratuitement, chez un ami. Apparemment, les prix de l’immobilier (donc des hôtels ?) sont l’équivalent de ceux des grandes villes de province en France.

Auberge de jeunesse

Une alternative économique à l’hôtel est l’auberge de jeunesse. En discutant avec un touriste dans un bar, il me disait avoir passé 1 mois en auberge de jeunesse moyennant 10 euros/jour. Certes, il dormait dans un dortoir pour avoir un tel prix mais c’est un bon moyen de voyager pour pas cher.

Que faire à Prague?

Prague est une ville très intéressante que vous soyez amateur de vieilles pierre ou de vie nocturne. Petit tour de la ville.

Centre-ville

Le centre-ville de Prague est réputé pour sa beauté architecturale avec ses bâtiments baroques.

Rien de tel que faire un petit tour dans le centre-ville de Prague, en passant notamment par la place Venceslas et finir la petite promenade autour d’une bière – Pilsner Urquell bien sûr – généralement vendue entre 25 et 35 couronnes tchèques la pinte – soit 1 à 1,5€ la pinte. La boisson nationale – les Tchèques sont les plus grands buveurs de bière au monde 🙂

Place Wenceslav, Prague

 

Vltava

Ce nom un peu barbare est le nom de la rivière s’écoulant à Prague. J’ai eu l’occasion d’y faire un petit tour touristique en bateau. C’était très agréable.

Musée du communisme

Nous avons visité le musée du communisme – dont l’entrée est situé juste à côté d’un Mc Donald’s… Assez sympa.

Musée du communisme et drapeau URSS, Prague

Le Pont Charles

Ce pont fut construit avant que Christophe Colomb ne naisse, il fut durant 3 siècles l’unique pont traversant la Vltava. Il est le symbole de Prague en raison de sa beauté et de son style gothique. Il est très touristique.

Le château de Prague

Je n’ai pas pu rentrer dans le château car on s’est rendu au château après sa fermeture aux visites mais nous avons pu le visiter de l’extérieur. Cet immense château fort est très grand et très impressionnant, mais je n’ai pu prendre de photo de bonne qualité, vu qu’il faisait nuit.

La bière à Prague

La bière est une véritable institution nationale. Alors, prenez le temps de vous arrêter à Prague déguster une petite Pilsner Urquell, sans pour autant aller dans l’abus, comme moi. En effet, avec des amis, nous avions bu 13 litres de bière à 5… grâce une stratégie marketing bien rôdée et la tireuse sur la table.

Une tireuse par personne et un écran résume la consommation de chacun.

Et un tableau résumant le score de chaque table… Un tiret = 1 pinte bue. De quoi stimuler la compétition entre amis et entre tables

 

Vie nocturne

Ville historique très belle à visiter la journée, Prague dévoile un tout autre visage la nuit.

La ville est très permissive, autant voir plus qu’Amsterdam. La drogue y est largement dépénalisée (il faut avoir plus de 15 grammes d’herbe pour se faire arrêter), et pas uniquement le cannabis. Les casinos (légaux) sont très présents, tout comme les maisons closes ou les stip-clubs (légaux). Enfin, il y a de nombreux clubs ouverts toute la nuit, pour faire la fête jusque pas d’heure.

Ce qui est bien, c’est que les boissons ne sont pas chères – comptez 3 à 5 euros un cocktail dans une boîte de nuit – le métro passe souvent et les fast-foods sont ouverts 24h/24 (pratique quand on sort de soirée).

Enfin, la ville est très sûre, car très fliquée. Ainsi, un soir, dans un fast-food, on a assisté à une bagarre. 5 minutes plus tard, 3 ou 4 voitures de policiers étaient arrivées pour cesser le trouble.

Hummer de la police, centre-ville de Prague

Conclusion

Prague accueille chaque année 4 millions de touristes. Entre architecture baroque, vie nocturne exubérante, bière bon marché, musées, et vie pas chère – pizza à 4 euros, bière à 1 euros… – je vous conseille vous aussi de visiter la ville.

 

 

 


Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.