Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted on Déc 15, 2012

Un week-end à Nuremberg

Un week-end à Nuremberg

une longue histoire – remontant au Moyen Age – le nom de cette ville reste souvent associé, à nos oreilles, aux crimes du nazisme – car c’est dans cette ville que les nazis tenaient les réunions de leur grand congrès annuel, ainsi qu’aux procès qui dans l’immédiat après-guerre ont jugés ces criminels de guerre. Cette ville possède néanmoins une grande richesse architecturale, historique et  culturelle. En vous rendant pour un week-end à Nuremberg, vous passerez un moment très agréable en découvrant des petites merveilles dont vous ne soupçonnez peut-être pas l’existence. Partons tout de suite à la découverte des lieux.

Arriver à Nuremberg

En venant de France, plusieurs possibilités s’offrent à vous: venir par la route (très facile et rapide si vous venez de l’est de la France) ou par avion si vous venez de plus loin. En vous y prenant assez tôt (un à deux mois avant votre départ par exemple), vous pourrez facilement trouver des vols Charles de Gaulle-Nuremberg entre 150 et 190 euros aller-retour. Une fois sur place, il ne vous faudra pas plus d’une demie-heure pour faire la distance séparant l’aéroport du centre-ville. Les prix des chambres d’hôtel sont très accessible (évitez toutefois – à moins que cela ne soit l’objet de votre visite – de vous rendre sur place pendant la Foire Internationale du Jouet, car il est alors plus difficile d’y trouver une chambre). Au moment de choisir votre hôtel, pensez à en prendre un proposant le petit-déjeuner qui est souvent très bon et copieux. Si manger des saucisses et du choux au réveil ne vous fait pas peur, vous pourrez ainsi économiser sur le repas du midi!

Que faire sur place?

Les activités ne manquent pas. Afin de vous familiariser avec la ville, commencez par vous balader dans le centre-ville. Partez par exemple de la Lorenzkirche que vous pourrez visiter et remontez ensuite vers le nord de la ville.

Le clocher de la Lorenzkirche.

Certes l’extérieur n’est pas extraordinaire, mais n’oubliez pas de rentrer dedans, ça vaut le coup! Vous y trouverez en outre des décorations réalisées par Veit Stoss, un sculpture polonais qui habitait la ville en 1496 et qui est considéré comme un des maitres du Gothique tardif.

En haut, Le Salut de l’Ange de Veit Stoss.

 

En continuant votre ballade, vous passerez ensuite par la place principale qui abrite le Marche de Noël. Si vous y allez au mois de décembre, cela ne fait aucun doute que vous y resterez longtemps – en particulier si vous venez avec des enfants. Une fois sur la grande place de la ville, regardez vers l’ouest (vers la gauche si vous venez de la Lorenzkirche): vous verrez ce qui de loin ressemble à une sculpture, en fait en vous approchant vous verrez qu’il s’agit d’une version d’un clocher de l’Église qui lui fait face et qui n’a jamais été mis en place. Quoi qu’il en soit, repérez sur la grille qui l’entoure un anneau doré (la légende dit que jadis cet anneau était en or): tournez le 3 fois en faisant un vœu: il sera réalisé dans l’année! Même si vous n’y croyez pas trop, faites le, on ne sait jamais!

Même si on le voit mal sur la photo, l’anneau est bien là. Tournez le 3 fois pour exaucer un vœu.

 

Continuez votre promenade vers le nord en regardant en direction de la forteresse, vous passerez devant une autre église (la Sankt Sebaldus Kirche) que vous pourrez aussi visiter.

 

Montez ensuite à la Forteresse. De là-haut, vous aurez une belle vue sur l’ensemble de la Ville si le temps est dégagé.

vue sur Nuremberg depuis la Forteresse.

 

Visitez ensuite la forteresse. L’idéal est de suivre une visite guidée. Renseignez-vous en arrivant à l’accueil du musée pour savoir si une visite est prévue. Elles sont souvent faites en anglais.

La forteresse garde son aspect médiéval malgré les destructions dues à la guerre.

 

Comptez une bonne heure pour faire le tour des lieux en extérieur, visiter le musée, la salle des Chevaliers et la Chapelle privée de l’Empereur.

Vous terminez certainement votre visite en parcourant ce qui jadis fut la Chapelle privée de l’Empereur.

 

Le deuxième jour de votre séjour, si vous vous intéressez à l’Histoire de la Deuxième Guerre mondiale, vous pourrez aussi vous rendre au Centre de Documentation qui se trouve sur les lieux où étaient organisés les grands rassemblements nazis. Vous pourrez ainsi vous rendre compte de la démesure et de la folie des chefs Nazis de l’époque car sur place cartes et maquettes permettent de bien visualiser l’aspect qu’avaient les lieux à l’époque et la manière dont les grandes parades organisées sur place pouvaient impressionner les foules et servir la propagande du régime. Le musée construit sur ces lieux vous permettra de suivre l’histoire chronologique du nazisme, de sa prise du pouvoir à sa chute. Très intéressantes et faite à la fois pour les adolescents et les adultes, cette visite ne vous laissera pas indifférente. Si vous avez visité le musée de l’Holocauste à Washington, vous remarquerez surement que l’architecture des deux musées se ressemblent fortement.

Le centre de documentation vous permettra de comprendre l’importance de Nuremberg dans le fonctionnement de l’État nazi. Comptez au moins deux heures pour tout visiter.

 

Que manger à Nuremberg?

La Bratwurst bien entendu! Faite de chair de porc et d’épices, ce sont de petites saucisses grillées qui se commandent habituellement par 6 ou par 12. Vous ne le saviez peut-être pas, mais elles ont obtenues une reconnaissance officielle de la part de l’Union Européenne qui leur a décerné une appellation d’origine contrôlée! Les endroits où la déguster ne manquent pas. Accompagnez-les d’un demi-litre de bière (sans alcool bien entendu).

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.