Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted on Juin 23, 2013

A la découverte de la Corse du Sud

A la découverte de la Corse du Sud

Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir le Sud de la Corse, terre de belles plage et de maquis, entre Porto-Vecchio et Bonifacio.

Le Golfe de Porto Vecchio 

Nous commençons notre visite par le Golfe de Porto-Vecchio. Cette petite ville créée par les Gênois, est un agréable port situé au cœur d’une belle baie rayonnant sur le Sud-Ouest de la Corse, à proximité immédiate des montagnes et à quelques kilomètres des célèbres aiguilles de Bavella et de la forêt de l’Ospédale, où les chutes d’eau permettent de s’adonner au canyoning dans un cadre de pins Lariccio. Ville fortifiée, Porto-Vecchioest une petite cité où il est agréable de s’y promener, avec par exemple l’église Saint-Jean Baptiste, mais son principal intérêt réside dans sa situation à deux pas des plus belles plages de l’Île.

Les plages de Palombaggia, Santa Giulia et Rondinara 

Nous poursuivons donc la visite par la découverte des plages situées à quelques kilomètres au sud de Porto-Vecchio. La première sur le chemin est la plage de Palombaggia. Petit joyau, cette plage est une longue étendue de sable fin, entrecoupée ça et là de rochers blancs ou roses surmontés par des pins. L’eau est cristalline, d’un bleu turquoise saisissant, et permettant d’avoir pied pendant un long moment. A coup sûr, cette plage rappelant les Seychelles ou les Maldives est l’une des plus belles plages d’Europe, dans un cadre naturel encore préservé.

Plage à Palombaggia

A quelques kilomètres plus au Sud, se trouvent les plages de Santa Giulia et de Rondinara. Ces deux plages sont assez similaires : situées dans des baies quasiment refermées sur elles-mêmes, elles sont semblables à des lacs azur, tant elles sont protégées du vent de par leur situation géographique, faisant de ces coins de paradis un mouillage bien connu des plaisanciers.

Rondinara

Des rochers roses segmentent les baies en plusieurs plages, qui donnent sur une eau extrêmement claire où les poissons sont au rendez-vous. A noter, le parking est payant. La plage de Santa Giulia est facilement accessible, alors que celle de Rondinara est plus loin de la route principale, la route d’accès étant assez « sportive », peu entretenue et souvent peu large.

Santa Giulia

A noter également, ces plages sont souvent noires de monde en été, et la route d’accès depuis Porto-Vecchio est victime à cette saison d’embouteillages monstres. Il est donc préférable de profiter de ces coins de paradis en Juin ou en Septembre, où la météo est agréable mais la foule absente, afin de bénéficier de conditions idéales.

Bonifacio 

Passé ces plages paradisiaques, nous continuons la route et nous arrêtons à l’extrême sur de la Corse, dans la cité de Bonifacio. Cette cité bénéficie d’une situation remarquable : en effet, la ville est située sur une avancée de calcaire dans la mer de 1,5 kilomètre de large et d’une centaine de mètres de hauteur mais plate, faisant de Bonifacio une cité comme perchée et suspendue au dessus de la mer (voir la photo). Le port est agréable, tout comme la ville qui offre de magnifiques vues sur la mer au bout des rues, mais c’est surtout pour la vue depuis la mer que Bonifacio se révèle. Ainsi, de nombreux bateaux partent du port situé le long de la cité, plus dans les terres, pour bénéficier des vues impressionnantes sur les maisons suspendues depuis la mer. Les bateaux longent les falaises et font découvrir des grottes et des criques cachées, ainsi qu’un long escalier creusé à même la falaise, dont la légende raconte qu’il fût creusé en une seule nuit. D’autres bateaux, plus puissants, permettent également de se rendre sur les Îles Lavezzi.

Les Îles Lavezzi

Les Îles Lavezzi sont situées à l’extrême sud de la France métropolitaine. Situées à une dizaine de kilomètres de Bonifacio, à une trentaine de kilomètres de la Sardaigne, cet archipel est classé Réserve Naturelle, rendant toute visite limitée à la journée, ce qui s’avère suffisant pour découvrir la surface limitée des Îles. Néanmoins, ces îles, parsemées de roches granitiques, ont un côté très « Pacifique », l’eau bleu azur et les rochers polis par la mer rappelant certaines îles de l’océan Pacifique. 

Îles Lavezzi, cliquez ici pour agrandir

Notre visite de la Corse est maintenant terminée, nous espérons qu’elle vous a plu. N’hésitez pas à vous y rendre pendant les vacances (vous trouverez de nombreuses locations sur Gigaloc), cela vaut le coup, et le reste de l’île propose également de nombreux sites naturels, plages et autres spécialités culinaires. De même, si vous voulez randonner, l’île est célèbre pour ses randonnées en montagne, avec par exemple le très connu GR20.

4 Comments

  1. Merci pour ce belle article.
    Je pars justement en Corse cet été, et en voyant tes photos je suis encore plus impatient de partir à la découverte de cette belle île.

    L’eau est tellement belle et pure qu’on a l’impression d’être aux Caraïbes.

  2. Parfait 😉 Moi aussi j’aimerai aller en Corse prochainement et visiter pas mal d’autres endroits sympa sans doute, comme Budapest, Istanbul… A bientôt 😉

  3. La couleur de l’eau me rappelle le Caraibes, ça donne envie d’y aller.

  4. 😉

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.