Pages Menu
TwitterRssFacebook
Categories Menu

Posted on Nov 24, 2011

Excursion à Beaune

Excursion à Beaune

Souvent, il n’y a pas besoin de bouger beaucoup de chez soi pour découvrir des merveilles. Ayant fait mes études à Dijon, j’ai eu la chance de pouvoir visiter la région notamment Beaune et ses hospices, la route du vin en Bourgogne (une fois fait en vélo de Dijon/Beaune : 90 km de bonheur), l’abbaye de Cluny ou encore Dijon – son lac, son centre-ville très bien préservé… C’est pour cela que je souhaite aujourd’hui vous parler de Beaune, une excellente destination pour vous rendre en week-end qui vous changera de votre quotidien.

Beaune

Beaune est une petite ville de 22 000 habitants situé dans la côte d’Or, à 40 km au sud de Dijon. Prospère et bourgeoise, en raison de l’importante activité de production de vin dans la région – la vente de vin rapporte à Beaune et aux petits villages de côte d’Or plus d’un milliard d’euros par an, et de nombreuses caves stockent des bouteilles, la plus grande, celle de Patriarche père et fils abritant plusieurs millions de bouteilles – Beaune est une ville très belle, très bien entretenue et très… touristique. Entre les œnophiles qui profitent de leur visite dans la région pour faire la route des vins, les amateurs de grands espaces profitant de la beauté de la nature et des vignobles et les amateurs d’histoire, Beaune est une ville attrayante et est très connue pour les fameuses hospices du même nom, rendues célèbres dans la grande Vadrouille. Les hospices de Beaune Fondées avant que Christophe Colomb ne découvre les Amériques, en 1457 sous l’initiative de Nicolas Rolin, les hospices furent en service jusqu’en 1970, date à laquelle a été construit un nouvel hôpital plus moderne. Les hospices de Beaune auront fonctionné durant 513 ans (!). Financées par les riches locaux et la vente de vins (les hospices possèdent de nombreux vignobles), la tradition se perpétue, et les hospices vendent chaque année pour 4 millions d’euros en vins. J’espère que cela vous donnera d’en savoir plus sur cette très belle région qu’est la Bourgogne et de visiter en cette belle saison le vignoble et le terroir local :). Place aux photos.

Le puits

Salle des Pôvres, où dormaient, alignés, les pauvres. En voyant la taille des lits, on se dit que les gens devaient être petit à l’époque, sans doute autour de 1m60

J’espère que l’article vous a plu, bonne journée à vous

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.